Logo

Eglise et Patrimoine de Saint-Agnan

Association des Amis de l'Eglise et du Patrimoine de Saint-Agnan
Mairie de Ségur, 12290 Ségur

20/02/2020 * 20:44
histoire_4 | daniel | 19/08/2013*19:45
historique

Un peu d'histoire entre 1440 et 1697

Origine: journal de paroisse d'après TRIADOU :



"...En 1440, Jacques Badou est curé de Saint Agnan. C’est le plus ancien qu’il m’a été donné de connaître. L’évêque de Rodez, Guillaume de la Tour [Guillaume de la Tour d’Oliergues, 1429-1457], lui permet de démolir le chœur de l’église, trop étroit – C’était sans doute un chœur roman datant de l’époque de la façade – et de le reconstruire en l’augmentant de trois cannes (1canne = 2 m) en long et autant en large. Il lui permit aussi de changer le grand autel dans le nouveau chœur (archives de l’aveyron). C’est le chœur actuel qui fût bâti à cette époque.



En 1516, le curé de Saint Agnan est Antoine Peyrouet (pièce du procès Rozier - Michaud) nous ne connaissons aucun acte de son administration. Il est cependant très probable que la paroisse de Saint Agnan reçût la visite du bienheureux François d’Estaing Tour [1504-1529]. Il est sûr en effet que ce saint évêque vint à Ségur. Il n’est pas vraisemblable qu’il n’ait pas visité le chef lieu de la paroisse. Tout laisse croire qu’il est venu à Saint Agnan et que très probablement il y a donné la confirmation.



En 1618, le curé s’appelle Antoine de Thubières. Nous ne connaissons rien de sa vie.



Antoine Maury est curé de Saint Agnan sous l’épiscopat de Monseigneur de Paulmy, évêque de Rodez de 1667 à 1682. [Gabriel Voyer de Paulmy 1667-1684]. Le procès verbal de la visite de cet évêque constate qu’à cette époque, il n’y avait à l’église ni tabernacle, ni réserve. C’est sans doute par son ordonnance qu’il fût acheté le tabernacle actuel. Il est visible en effet qu’il n’a pas été fait en même temps que le rétable ni par les mêmes ouvriers. C’est une pièce rapportée. Le même procès verbal constate que le cimetière n’est pas clos et ordonne de transformer la chapelle de Notre Dame en celle de Saint Blaise.



En 1682, François de Benoist, sieur de Lauzière est curé (pièce du procès).



En 1697, Antoine Rozier, docteur en théologie, est nommé curé de Saint Agnan. Nous connaissons de son administration et de sa vie plusieurs actes importants. Le premier est un procès qu’il soutient contre M. Michaud, prieur de Saint Pierre de Ségur. On sait qu’à cette époque, Ségur était paroisse de Saint Agnan. Il avait cependant une église et un prêtre pour la desservir, non comme curé, mais comme simple prieur, sans juridiction et sans même aucun droit..."

-
Edition par daniel le 05/10/2013*13:00


sur internet
sur le site

Bénitier en bronze
-
Ce bénitier servait à l'origine de fonts baptismaux.
Cette pièce d'art date de la fin du XV siècle.

© Eglise et Patrimoine de Saint-Agnan # Système de publication Chantalouette-v7 : Tous droits réservés - Hubert Plisson * 2003-2020
Logo de Naucelle Web Site PHP7